Le blog de Stéphanie ...

GTV Grande Traversée du Vercors 28/04-06/05 2012

La Grande Traversée du Vercors (GTV) à pied, du 28/04 au 06/05 2012

190km en 8 jours

Le parcours:
(choisi pour le côté pratique de gare à gare Die et Grenoble !)



1ère partie: Die Villard de Lans: http://www.openrunner.com/index.php?id=1602332



2ème partie: Villard de Lans Grenoble: http://www.openrunner.com/index.php?id=1551132




Cabanes et sources
Un site très pratique pour la localisation des cabanes et des sources:
http://www.refuges.info/nav/massif/4/vercors/
Nous n'avons pas eu de problème pour trouver de l'eau, il faut dire qu'on ne buvait pas beaucoup ! En général, on partait avec 4,5L pour deux et on tenait jusqu'au lendemain matin. De quoi boire et faire à manger. Nous pouvions aussi faire fondre de la neige si besoin.

J1: 20km
Train Paris Die (7h35 -> 11h45 avec changement à Valence)
Montée de Die au col de Vassieux. Il faisait très chaud. On a trouvé plusieurs ruisseaux pour remplir les bouteilles et se "doucher" avant d'arriver au sommet. J'avais opté pour l'option bouteilles plutôt que poche à eau pour les remplir plus facilement. Je suis contente de cette solution. De simples bouteilles en plastiques, qui sont finalement solides, et plus légères que la poche. Nous avons réussi à faire la sieste au soleil. Arrivés au col, on se trouve face à une belle pelouse idéale pour planter la tente, mais on décide de chercher  la cabane. 2km de détours ! Mais il y avait du monde, et ils ne nous inspiraient pas confiance. Donc nous sommes revenus sur la pelouse, mais il y avait un vent fou. Impossible de déplier la tente. On cherche un endroit plus abrité, mais nous n'avons rien trouvé d'extraordinaire. On finit par monter la tente sous des arbres, mais grosse tempête, la tente se pliait complètement sous le vent, impressionnant. Mais elle a bien résisté. On a appris par la suite que cette tempête s'appelle Olga et a fait des dégâts.

J2: 21km
Du Col de Vassieux à la cabane de Pré Peyret en passant par le col du Rousset.
Finalement j'ai réussi à dormir, réveillée parfois quand la tente se pliait sur moi ! Les boules quies attenuaient le bruit du vent.
On a pris de l'eau en partant le matin vers la cabane du Planet (fermée). Beaucoup de vent encore et pluie le soir. On a encore réussi à faire une sieste au soleil, mais le temps était orageux et après on a pris une averse. On arrive à la cabane, on voit de la fumée, ce qui veut dire que des gens ont déjà fait le feu :) Effectivement, ils étaient 3, très sympas. En plus c'était leur dernier jour, donc ils avaient de la bouffe en rab :) Et ils ont pris notre poubelle. On a tenté de se laver à la source, mais elle était très froide, donc ce fut plus que rapide. Dans la nuit, 6 mecs sont arrivés à 2h pour repartir à 6h. Ils ont dormi par terre, pas un mot, bizarre !

J3: 26km
De la cabane de Pré Peyret à la cabane de Carette.
Journée déluge ! On se lève, il neige/pleut. Quand on part, la pluie s'est arrêtée, mais retombe rapidement. On passe sur un grand plateau, balisé uniquement par des cairns. Pluie, vent, on est trempés. On marche dans la neige donc pieds mouillés. On déjeune à la cabane de la Jasse du Play, petite cabane. Puis on repart, dans la neige. Je trouve une rondelle pour fixer à mon bâton, ce qui est très confortable. Mais on a les pieds inondés. Et la pluie se met à tomber vers 16h. 2h de pluie, on est trempés. On passe devant la cabane sans la voir, on doit faire demi-tour pour la trouver. Nous sommes seuls dans la cabane, trempés. Un bon thé chaud pour se réchauffer et on fait du feu.





J4: 23km
De Carette à Roybon.
Départ sous le soleil, les chaussures sèchent rapidement. On arrive à Correncon où on refait quelques courses (2 pommes, un paquet de gâteaux et du pain). Lavage dans les toilettes, ça fait du bien de se sentir propre (enfin, il faut le dire vite !). Puis on monte le long des pistes avant de se retrouver à nouveau dans la neige. Nuit à la cabane de Roybon. Après avoir été voir celle de la Fauge. Mais elle était sale, noire, pas de bûches pour le feu. Ce qui nous a juste rallongé d'1/2h. Roybon, belle cabane, avec des tables dehors, on a même dîné dehors. On passe la soirée devant le feu.




J5: 20km
De Roybon à Villars de Lans, en passant par le Pic St Michel à presque 1900m.
Petit balcon pour commencer puis montée raide. Et descente raide, dont une partie dans la neige. Puis on se prend la pluie, et longue partie bitumée pour atteindre notre chambre d'hôte: la villa Primerose. Un petit paradis. Une belle maison tenue par Marie-Laure, dame très charmante. Belle chambre. Cuisine commune à disposition, jardin à disposition ... On peut même faire notre lessive et faire tout sécher dans la chaufferie. Un lieu à recommander et où nous retournerons avec plaisir. Petit déjeuner offert, de quoi nous régaler !


J0: repos !
Journée repos à Villard. Petit déjeuner servi par Marie-Laure dans la salle à manger. Du bon pain frais :) Puis balade dans Villard, courses pour le midi. Sieste, balade, courses pour les 3 jours restants. Glace au goûter. Pas de pluie !!! Le seul jour de repos, et il fait beau ! Et pas de pluie les nuits non plus !!!

J6: 23km
De Villard à Basse Valette en passant par Méaudre.
On commence par monter pour redescendre à Méaudre, village assez grand et étalé. Puis on remonte jusqu'au Gros Martel pour redescendre à Basse Valette, descente très raide. On décide de commencer la montée suivante et d'y chercher un coin pour bivouaquer. On monte 2km et on trouve un replat abrité pour planter la tente. Ce jour là, il n'a pas plu :) Et pas de vent, parfait pour dormir !

J7: 23km
De Basse Valette à la cabane de Nave.
On continue notre montée jusqu'à Rencurel. On tente de jeter notre poubelle, mais les conteneurs fonctionnent avec une carte magnétique, donc on garde nos 100g. Puis on monte au col de Romeyere où on pique-nique au soleil. Puis on passe au-dessus d'Autrans et là on monte sur une crête sur laquelle on va rester jusqu'au lendemain aux alentours de 1600m. Journée difficile, on n'avançait pas. Pluie orageuse le soir, il était temps d'arriver à la cabane. On fait du feu.







J8: 31km
De la cabane de Nave à Grenoble, en passant par la Sure. Pas de pluie :) On ne trouve ni l'abri des egarlettes, ni la cabane de Sornin. Mais de l'eau à Sornin. Pour le midi, on avait fait fondre de la neige. On avait possibilité de prendre le bus à Engins, mais nous avons eu le temps de continuer pour arriver au train de 19h20.


L'alimentation
Nous voulions tester mon alimentation en vue du marathon des sables. Nous étions donc partis avec des poudres Punch Power. Nous avions prévus les repas suivants:
- matin: Bio Déj Pomme (160g)
- midi: semoule (110g) + comté (25g) + Recovery Food banane (60g)
- soir: semoule (110g) + boisson salée tomate (30g) + Recovery Food banane (60g)
et une barre banane
Soit 2100kcal par jour.
Verdict: ce n'est pas assez !!!


1er midi, semoule/comté, tout va bien. Puis banane, là ça se complique. C'est écoeurant,  j'ai du mal à finir. 1er soir, banane/tomate, ça va. La tomate donne un goût sucré mais ça passe. Par contre la banane ... impossible de la manger. En plus avec le vent j'avais des brindilles dedant, je n'en ai pas mangé la moitié. Je me suis dit que je n'arriverai pas à manger, que ça allait être difficile.
1er matin: le petit déjeuner ... j'avais voulu comparer les poudres "sportives" au poudre pour bébé. J'avais testé des "p'tites céréales" Nestlé au chocolat. L'horreur ! Déjà c'est volumineux et sans goût, même avec du lait en poudre. J'ai pris toute une dose, mais je n'en ai pas mangé la moitié, ça me donnait envie de vomir.
2ème midi, j'avais tellement faim que je me suis dit qy'il fallait quand même que je mange la banane. J'ai commencé par ça avant la semoule, et c'est bien passé :) Aux repas suivants j'ai fait pareil, et ça passait. Finalement je me suis mise à aimer ! Et après, je la mangeais normalement en dessert, et finalement je trouve que c'est même bon.
2ème matin, là je teste la poudre Punch Power. Une cuillère, c'est bon, 8 cuillères, ça va, mais après ça devient compliqué. Je ne peux pas finir, c'est écoeurant. Bilan de la semaine: c'est bon mais 16 cuillères ça fait trop.
Conclusion pour le marathon des sables: Bio Déj, OK mais à compléter par autre chose. Banane: OUI ! Barres bananes: oui. Potage tomate dans semoule: oui. Mais il faut que je mange plus, là j'avais faim tout le temps.

Matériel
- tente Big Agnes Fly UL2 (1,2kg pour 2 personnes)
- duvet Rab Q600 Endurance
- chaussures Meindl Air Revo Lite
- réchaud Primus Express
- GPS Garmin Etrex Legend HCx
- 1 tee-shirt manches courtes
- 1 tee-shirt fin manches longues
- 1 tee-shirt épais manches longues
- 1 pantalon/short
- 3 paires de chaussettes
- 1 buff
- 1 casquette
- 2 paires de gants
- 2 polaires
- 1 veste Gore Tex
- 1 petite serviette
- 1 dentifr
- 1 frontale
- sac Deuter Act Lite 45+10

total = entre 11kg et 7kg




07/05/2012
3 Poster un commentaire